Architecture et Urbanisme & Landscape
 
 


 


Rechercher

» 
06 2016, 00:41  27

»  19 -
06 2016, 01:30  chahida

»  - 5 - , ,
06 2016, 01:27  chahida

» 
28 2016, 17:11  27

» 
23 2015, 08:14  zingozingo2

»  4 ....
23 2015, 08:14  zingozingo2

» 
16 2015, 15:24   2015

» 
04 2015, 19:39  

» 
04 2015, 17:16  

الإبحار
 
 
 
 
  . .
 
RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 



L'ENFANT QUI VIT EN VILLE

      

L'ENFANT QUI VIT EN VILLE

   mouna85 13 2009, 23:37

L'ENFANT QUI VIT EN VILLE
LE POINT DE VUE DE L'URBANISTE
La sauvegarde de l'environnement fait aussi intervenir dans ses proccupations un phnomne caractristique de notre poque et dont l'importance est d'ordre plantaire plutt que national : la croissance extrmement rapide des villes, agglomrations de plus en plus denses, tendues, tentaculaires, aussi bien dans les pays riches que dans les pays en voie de dveloppement. Les rapports entre l'environnement et l'urbanisation peuvent tre poss sur deux plans distincts.
1 - La ville est ncessairement force de se dvelopper aux dpens de la campagne. Qui reconnat aujourd'hui certaines villes de la banlieue parisienne, certains villages des bords de Seine depuis ces vingt dernires annes ?
La croissance urbaine pose cet gard des problmes de plus en plus aigus qui ont rendu ncessaire la mise au point de plans d'amnagements, de schmas directeurs.
2 - La ville est le cadre de vie d'une proportion de plus en plus grande de la population, mme si en France, ce phnomne n'est pas toujours aussi marqu que dans d'autres pays europens. Il importe donc que l'environnement urbain offre l'individu des possibilits de vie convenable et lui assure de relles conditions d'panouissement. Trop souvent les grandes villes deviennent le symbole des contraintes abusives de la civilisation technicienne .
I UNE URBANISATION ACCELEREE ET GENERALISEE
Le phnomne de l'urbanisation acclre est une des caractristiques des socits industrielles nes du XIXe sicle. Jusqu' cette date, la majorit de la population tait essentiellement rurale, les villes peu nombreuses et leur croissance relativement rduite dans une socit o la terre restait la source essentielle des emplois.
Ce fait ne peut donc tre dissoci des changements conomiques, et en particulier du dveloppement des industries (exigeant une concentration de main-d'uvre) et de l'accroissement du secteur tertiaire, (services dont la ville est la grande dispensatrice). Ce phnomne est relier aussi la spcialisation de certaines fonctions au niveau de la ville.
Avec des enfants, l'tude des chiffres de population locale, l'tablissement de courbes, de graphiques, la comparaison avec ceux d'autres villes permet de mettre en vidence l'volution des villes.
Les consquences sur le paysage sont particulirement importantes.
grignotage progressif des surfaces vertes aux alentours des villes, particulirement net pour les grandes cits, mais de plus en plus perceptible pour les villes moyennes (banlieues tentaculaires, faubourgs interminables). La comparaison de plans ou cartes depuis le XVIIIe sicle, la comparaison des tapes du cadastre fait apparatre pour les enfants la rduction des surfaces non bties l'intrieur et la priphrie des villes. Des stades de dveloppement peuvent ainsi tre mis en vidence.
transformation incessante du paysage urbain lui-mme ; les visages urbains se diversifient et se multiplient : juxtaposition de quartiers anciens et de quartiers neufs, remodelage de quartiers vtustes inadapts la vie moderne, apparition de paysages urbains caractristiques de notre temps : banlieues et grands ensembles.
il arrive que la croissance urbaine se fasse aux dpens de l'quilibre interne de la ville. Le dveloppement de zones urbaines de plus en plus vastes loigne le lieu de rsidence de la ville elle-mme, celle-ci devenant le centre urbain par opposition la banlieue. Or, c'est dans ce centre que se concentrent les activits indispensables la satisfaction des besoins des habitants (travail, commerce, loisirs...). La rpartition harmonieuse des diverses fonctions n'existe plus, les consquences peuvent en tre graves :
asphyxie des centres
villes juxtaposes qui s'ignorent ( Bourges, la ville nouvelle et la ville ancienne).
Les enfants pourront ainsi analyser les rles de la ville rles actuels ou passs. Toute concentration urbaine assume diverses fonctions correspondant des besoins locaux ou nationaux :
rle militaire : importance dans la dfense d'un territoire local ou national (rfrences des vnements historiques...)
rle politique : administration, services divers...
rle conomique : foires, commerces, artisanat, services, direction des affaires...
rle social : communications, services mdicaux
rle culturel : enseignements, loisirs, arts, muses, expositions, festivals...
fabrication et diffusion des mass media.
Comment ces fonctions sont-elles rparties dans le tissu urbain local ? Quelles sont les fonctions assures par l'ensemble de la ville ? Quelles sont les fonctions que l'on peut localiser un ou des btiments bien dfinis ? L'emplacement, l'tat, l'tendue de ces btiments correspondent-ils un idal ou des compromis la suite de transformations successives ?
La comparaison des faits locaux avec les donnes correspondant d'autres cas (villes voisines, villes jumeles, grandes capitales ou villes nouvelles) permet aux enfants de discuter des avantages et des inconvnients des diffrentes solutions connues ou possibles...
La ville est en transformation incessante ; une ville nat, se dveloppe et peut mme mourir (ex. Prouges).
Les enqutes sur l'histoire de la ville, l'tude de cartes, de plans, de gravures montrant les diffrentes tapes de sa croissance permettront de faire dcouvrir aux enfants que le dveloppement a t lent, relativement quilibr jusqu'au XIXe sicle, puis acclr, anarchique au XXe sicle et en particulier tout rcemment.
Il existe divers modes de cration des villes :
villes spontanes, sans organisation prtablie ; elles se sont constitues en fonction du site et des initiatives individuelles, en fonction des contraintes ou des possibilits.
villes cres en fonction de conditions conomiques ou politiques prcises avec un vritable plan d'architecture. Les villes nouvelles actuelles s'inscrivent dans cette perspective, mais une autre chelle, compte tenu de la civilisation actuelle.
Il parait indispensable que l'cole sensibilise les enfants ces phnomnes, partir d'activits simples, dans le cadre de l'tude du milieu :
comparaison de cartes postales anciennes et de photographies actuelles (reportages).
sensibilisation aux changements en cours, aux transformations.
recherche des lments anciens, rcents dans la ville ou le quartier.
la notion de quartier ou de ville, les fonctions dans la ville et le quartier.
prise de conscience de l'originalit des quartiers : une ZUP, un faubourg XIXe sicle, un quartier rsidentiel.
sensibilisation la complexit des problmes poss par la modification et la cration des zones urbaines. Selon l'ge des enfants (au CM, et au-del...) on pourra runir avec eux une documentation relative la rglementation en vigueur, aux contraintes imposes. Qu'est-ce que la planification ? Quel est le rle des promoteurs, des constructeurs ? Quels sont les problmes de spculation foncire (se renseigner sur l'volution du prix des terrains dans diffrentes zones). Incidence du mode de financement sur le prix des logements (prix des logements construits par des associations sans but lucratif et prix pratiqus par les promoteurs...)
Lors des oprations de rnovation des quartiers vtustes, comment sont rsolus les problmes poss par le changement de classe sociale des rsidents, le relogement des prcdents habitants ?
enfin, par des excursions, des circuits en car on pourra amener les enfants dcouvrir le site d'une ville, les caractristiques de son implantation, les traces des tapes de son dveloppement...
A Bourges, la municipalit finance un circuit conu en ce sens pour les lves de Cours moyen...
DOC. 1
Si nous jetons les yeux hors de nos frontires nous apercevons le caractre universel du mouvement d'urbanisation. En Europe, le population progresse. Mais plus rapide encore s'accuse la concentration dans les villes ou dans les aires mtropolitaines plus ou moins diffuses, les unes dj anciennes comme la Rhnanie et la Ruhr, les autres en pleine volution telles les zones allant de Lille Amsterdam, de Bale Zurich et Neuchtel, de Milan Turin... Le taux d'urbanisation dpasse 70% dans la Rpublique fdrale allemande, 90% en Grande-Bretagne. l'Union Sovitique qui contenait, il y a quarante ans, une majorit crasante de paysans, ne compte plus, dans l'agriculture, que 50% de sa population. Moscou devient une ville tentaculaire . A diverses chelles, il en est de mme de Tokyo, de Dakar, de Rio et de Sao Paulo. L'explosion dmographique du Tiers-monde annonce des concentrations urbaines que seul le manque d'emplois pourra freiner... Le mouvement d'urbanisation qui s'acclre sous nos yeux apparat ainsi comme un phnomne invitable et plantaire. Aucun pays dvelopp ou en voie de dveloppement ne lui chappe. Toute socit qui passe d'une conomie rurale une conomie industrielle, ou qui simplement modernise son agriculture, connat l'expansion de ses villes et la cration de nouvelles agglomrations. C'est un des faits les plus importants avec lesquels les habitants du monde sont aujourd'hui confronts.
Prospective n 11
L'urbanisation
(PU F, 1964)
DOC. 2
C'est un complet remodelage du paysage franais que nous assistons. Ce qui se passait lentement et presque imperceptiblement au cours de nombreuses gnrations devient physiquement perceptible chacun de nous. Depuis quinze ans, nous voyons surgir du sol des villes entirement neuves, s'tendre sur de vastes espaces des cits autrefois enfermes dans leur enceinte, se rejoindre les faubourgs de villes voisines. On ne quitte pratiquement plus la rue quand on se rend de Toulon Menton et presque jusqu' Gnes, ni quand on va de Metz Nancy... Une transformation parallle s'observe dans les campagnes. Si des villes d'importance moyenne voient leur population s'accrotre, de nombreux villages restent stationnaires ou rgressent. Une restructuration s'opre spontanment, une vie rurale d'un type nouveau tend se dgager, moins distincte et moins indpendante des modes d'existence citadins... Depuis la guerre une natalit maintenue un niveau lev, une immigration continue, l'arrive massive en Mtropole de populations de souche europenne venues des anciennes possessions d'outre-mer, ont cr une pression dmographique continue. L'conomie franaise a connu une expansion sans prcdent, lui permettant de doubler sa production en moins de vingt ans. Les conditions se sont ainsi trouves remplies pour une vaste redistribution des activits et des hommes. De ce fait, des vitesses relativement ingales, la France entire s'urbanise. L'agglomration parisienne n'est pas, ce point de vue, une singularit que l'on pourrait opposer au dsert franais . En fait Lyon et Rennes croissent plus vite qu'elle, Grenoble deux fois plus vite.
Prospective n 11
L'urbanisation
(PU F 1964J[center]

mouna85


: 21
: 31
: http://www.islamtoday.net/
: 2723
: 12/08/2009

    

      


 
: